Cinémania - le cinéma dans tous ses états

Forum sur le cinéma et son univers.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Star Wars Episode II: L'Attaque des Clones.

Aller en bas 
AuteurMessage
Spielberg-Williams
Admin
avatar

Messages : 2167
Date d'inscription : 15/06/2008
Age : 27
Localisation : Antony (92)

MessageSujet: Star Wars Episode II: L'Attaque des Clones.   Jeu 26 Fév - 18:43



Un film de George Lucas.
Avec: Ewan Mc Gregor, Hayden Christensen, Natalie Portman, Ian Mc Diarmid, Christopher Lee, Samuel L.Jackson, Frank Oz, Anthony Daniels, Kenny Baker, Temuera Morrisson, Daniel Logan, Pernilla August, Joel Edgerton, Ahmed Best, Bonnie Piesse, Jimmy Smits...
Scénario: George Lucas et Jonathan Hales.
Musique: John Williams.
Producteur: Rick McCallum.
Production: Lucasfilm ltd.
Distribution: 20th Century Fox.
Genre: Space Opera.
Origine: Etats-Unis.
Durée: 2H12.
Titre original: "Star Wars Ep.II: Attack of the clones"
SORTI LE 16 MAI 2002.


SYNOPSIS:
Dans une galaxie lointaine, très lointaine...Malgré l'accès au poste de Chancelier par Palpatine, la République s'enfonce toujours davantage dans la crise. Un groupe de dissidents appelés Séparatistes se forme. Ils sont menés par le Jedi déchu qu'est le Comte Dooku. De plus en plus de systèmes se rallient aux Séparatistes, en totale scission avec la République. Les tensions augmentent. Afin d'éviter des débordements, certains sénateurs réclament la mise en place d'une Grande Armée de la République pour contrer la menace séparatiste.
De son côté, la Reine Amidala est devenue Sénatrice et échappe de justesse à un attentat, elle aussi menacée par les Séparatistes.
Le jeune Anakin Skywalker, devenu jeune Jedi et apprenti (padawan) est chargé de sa protection. Son maître Obi-Wan Kenobi enquête sur la tentative de meurtre et découvre la constitution d'une mystérieuse armée de clones, commandée il y a des années par... un Jedi.
Mais le jeune Anakin Skywalker nourrit des sentiments de plus en plus profond à l'égard de Padmé Amidala, ce qui lui est interdit par le code des Jedi...
Autour de toutes ces intrigues, le grand complot des Sith semble avancer, inexorablement...


PRE-BANDE ANNONCE (superbe):



BANDE ANNONCE:



Note: 17,5/20
5 étoiles sur 5: *****

Pilier de la nouvelle trilogie et charnière décisive de l'intrigue entamée en 1977, "L'Attaque des Clones" est un Star Wars qui a dû être difficile à mettre en place.
Et pourtant, Lucas a relevé le défi haut la main, relevant encore le niveau par rapport au volet précédent, sans doute échaudé des critiques acerbes émises à son sujet.
L'intrigue est traitée avec plus de profondeur, les personnages ont une épaisseur psychologique plus intense et le côté tragique supplante l'humour, encore présent par petites touches plus discrètes.
Exit l'acrobate Dark Maul et place à un méchant plus humain, et donc beaucoup plus complexe: le Comte Dooku. Interprété avec charisme par le grand Christopher Lee, il est l'adversaire principal de cet épisode.
Mais le personnage central de ce volet est sans conteste Anakin Skywalker, interprété par une nouvelle recrue: le jeune Hayden Christensen.
Lourde tâche que d'interpréter un des plus grands méchants de l'histoire du cinéma, en pleine jeunesse et emporté par les affres de la passion.
Mais Christensen s'en sort plutôt bien, son côté "débutant" apportant une certaine crédibilité au personnage (oui c'est paradoxal!). On est loin du héros sûr de lui et vaillant, et c'est tant mieux!
De son côté, Ian McDiarmid devient de plus en plus inquiétant et nous interprète un Palpatine de plus en plus obscur, aux paroles mielleuses hypnotisantes, ce dont va faire les frais le jeune Skywalker...
Mais la grande nouveauté de cet épisode, c'est son aspect visuel! Lucas prolonge la métamorphose de son univers , entamée dans "La menace fantôme", et continue à assembler les pièces du puzzle (au niveau de l'intrigue également d'ailleurs). Apogée du baroque et de la démesure, le film, tout en continuant d'explorer une galaxie à la richesse graphique surprenante, se rapproche aussi de la Trilogie, avec l'arrivée des clones ou encore les vaisseaux militaires, dont la ressemblance avec les vaisseaux de l'Empire commence à transparaitre.
"L'attaque des clones" est sans doute le Star Wars le plus abouti, visuellement parlant. De la mégalopole Coruscant à la désertique Géonosis, de la luxuriante Naboo à la pluvieuse Kamino, en passant par l'aride Tatooine, la variété des décors est époustouflante! Rappelons que le film est le premier de toute l'histoire du cinéma à avoir été tourné dans son intégralité en numérique. Ce qui se traduit par une fluidité des images totalement inédite. Un esthétisme obsessionnel plane sur le film, livrant des images d'une pureté incroyable. Une ambiance d'autant plus soulignée à travers les couloirs aseptisés de Kamino...
Le film est aussi parcouru de plusieurs références, plus ou moins cachées, avec un clin d'oeil évident au "Blade Runner" de Ridley Scott lors de la scène des bas fonds de Coruscant, aux péplums dans l'arène de Géonosis et aux westerns via les scènes de Jango Fett (tiré du western "Django" de Corbucci).
Côté scénario, Lucas assombrit le ton d'ensemble, avec de grandes scènes très noires, comme le massacre des Tuskens par Anakin et le long plan où Lucas le filme de dos, tandis qu'il rumine sa vengeance et formule son souhait d'être tout puissant. Et bien sûr, le coup de maître que réprésente la conclusion, où l'armée clone embarque dans les vaisseaux, sur fond de marche impériale "made by John "Maestro" Williams". Un clin d'oeil appuyé, peu subtil, mais d'une efficacité redoutable!
Beaucoup ont reproché à Lucas la love-story qu'il instaure entre Padmé et Anakin. Et pourtant, là encore, c'est en étant mis en lumière par l'Episode III qu'elle adopte toute sa puissance.
L'intrigue de "L'attaque des clones" ne se simplifit pas, bien au contraire, mais le ton politique apporte un nouvel élan au mythe... et prépare le fantastique dénouement du film suivant.
Côté partition, Williams se surpasse, avec ce qui est un des plus beaux thèmes de la saga ("Across the stars") accompagné d'une symphonie épique et flamboyante ("Love pledge and The Arena" amplifié dans le film suivant). Sans compter les reprises des grands thèmes, qu'ils soient récents ("Duel of the fates", thème de Maul dans "La menace fantôme" et intelligemment réutilisé pour Anakin) ou plus anciens comme "La marche Impériale"...

"L'attaque des clones" peut se vanter d'être parcouru d'une atmosphère réellement singulière, ce qui le place comme un des films les plus originaux de la saga. Artistiquement brillant, ce volet reste un très bon divertissement, qui met en place plus ou moins implicitement tous les ressorts d'un dénouement qui s'annonce titanesque (et il le sera!). Il n'est pas parfait, mais le mystère qui l'habite fait tout son charme. Un régal pour les yeux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cinemania.forum-actif.net
 
Star Wars Episode II: L'Attaque des Clones.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Star Wars Episode II : l'attaque des clones
» Star Wars: Episode IV - A New Hope
» Star Wars Episode 7
» Making of Diorama "Hoth battle". Star wars vintage empire contre attaque.
» STAR WARS - EPISODE II à VI - C3PO & R2D2 - (RAH 493 et 494)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cinémania - le cinéma dans tous ses états :: AUTRES FILMS :: SF/ Fantastique-
Sauter vers: