Cinémania - le cinéma dans tous ses états

Forum sur le cinéma et son univers.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The Reader (Le liseur)

Aller en bas 
AuteurMessage
Spielberg-Williams
Admin
avatar

Messages : 2167
Date d'inscription : 15/06/2008
Age : 27
Localisation : Antony (92)

MessageSujet: The Reader (Le liseur)   Sam 26 Sep - 15:56



Un film de Stephen Daldry.
Avec: Kate Winslet, David Kross, Ralph Fiennes, Bruno Ganz...
Scénario: David Hare
D'après l'oeuvre de Bernhard Schlink
Musique: Nico Muhly et Alberto Iglesias.
Photo: Chris Menges - Roger Deakins.
Distribution: SND.
Origine: Etats-Unis/Allemagne.
Genre: Drame.
Durée: 2H03.
SORTI LE 15 JUILLET 2009.


SYNOPSIS:

Allemagne de l'Ouest, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale.
Un adolescent, Michael Berg, fait par hasard la connaissance de Hanna, une femme de trente-cinq ans dont il devient l'amant. Commence alors une liaison secrète et passionnelle.
Pendant plusieurs mois, Michael rejoint Hanna chez elle tous les jours, et l'un de leurs jeux consiste à ce qu'il lui fasse la lecture.
Il découvre peu à peu le plaisir qu'elle éprouve lors de ce rituel tandis qu'il lui lit L'Odyssée, Huckleberry Finn et La Dame au petit chien.
Hanna reste pourtant mystérieuse et imprévisible. Un jour, elle disparaît, laissant Michael le coeur brisé.
Huit ans plus tard, devenu étudiant en droit, Michael assiste aux procès des crimes de guerre Nazi. Il retrouve Hanna... sur le banc des accusés.
Peu à peu, le passé secret de Hanna est dévoilé au grand jour...


BANDE ANNONCE:


Note: 17/20
5 étoiles sur 5: *****

Un film poignant et passionnant, d'une intensité rare.
Difficile de trouver les mots adéquats pour décrire ce que l'on ressent à l'issue de la projection.
Le regard des nouvelles générations sur les précédentes, la responsabilité de ses actes, le pardon... les thèmes abordés font légion.
Le spectateur est d'autant plus impliqué que pendant toute la première partie, il est immergé dans la relation entre Michael et Hanna. Lorsque Michael se retrouve face à la dure réalité, le spectateur est amené à se poser les mêmes questions! A éprouver le même tourment.
Tout simplement fascinant.
Certains journalistes ont reproché à Daldry de nous manipuler en nous faisant éprouver de la pitié pour Hanna. Faux. Totalement faux.
Dès le début, Hanna dérange par sa froideur contrastant avec une certaine innocence dans le regard. On ne sait trop que penser.
Et c'est de façon objective que le réalisateur nous place dans la peau de Michael Berg, pour comprendre ce qu'il est amené à ressentir. Je ne vois là aucune manipulation, si ce n'est de nous montrer ce que l'on peut ressentir face à de telles situations. Libre à chacun d'avoir ensuite son propre avis, Michael lui-même ne sachant que penser. Daldry nous met face au réel et nous demande juste de regarder et de réfléchir.
Une telle réflexion sur l'Histoire et l'Humain se devait d'être servie par une interprétation sans faille.
Kate Winslet trouve sans doute un de ses plus grands rôles, complexe, difficile, mais dans lequel elle semble parfaitement à l'aise. Une performance mémorable!
Avant même Ralph Fiennes, c'est David Kross qu'il faut applaudir. Le jeune comédien étant très présent durant tout le film. Rien n'est surjoué, tout est fait d'émotion à l'état brut dans sa composition. Fiennes apporte le discret regard adulte nécessaire et brille par sa justesse.
La musique adéquate et les décors travaillés suffisent à placer ce récit dans le plus beau des écrins.
Un film intelligent et poignant qui propose un regard original sur des évènements connus de tous.
C'est convenu mais en l'occurence c'est vrai: un chef d'oeuvre.


Dernière édition par Spielberg-Williams le Lun 18 Jan - 13:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cinemania.forum-actif.net
TarantinoPhoenix
Admin
avatar

Messages : 624
Date d'inscription : 07/12/2008
Age : 26

MessageSujet: Re: The Reader (Le liseur)   Mar 24 Nov - 11:04


THE READER

Je dois dire que plusieurs aspects du film m'ont dérangés, à commencer par plusieurs incohérences.
Tout d'abord, je ne comprend pas, pour un film en partie allemand, avec la très grande partie du casting allemand, pourquoi les accusés lors du tribunal qui juge les nazis (allemands il me semble Rolling Eyes ), il n'y a pas une seule parole en allemand ! (c'est d'ailleurs là que Tarantino a marqué une point dans son dernier film).
Ensuite, la réalisation de la dernière partie du film, où Hannah fait un don à une ancienne prisonnière est miévreuse à souhait (peut-être à cause de l'actrice, je ne sais pas).
Passer de la haine, au limite pardon ( même si elle ne la pardonne pas, elle est partagée), en l'espace de deux minutes ? Je ne pense pas que les paroles de Mickael eurent suffire pour faire changer l'avis sur quelqu'un comme Hannah.
Et justement en parlant de Hannah.
Kate Winslet est absolument magistrale, elle efface même Ralph Fiennes (qui d'ailleurs est loin d'être extraordinaire par contre ...) dans le peu de scènes qu'ils ont ensemble de par son charisme et sa présence. Son Oscar est amplement mérité, certaines devraient se pencher sur le film afin de recevoir une leçon d'acting.
Bref, revenons à Hannah. C'est vrai que le jeu de Kate Winslet montre, en contraste d'avec Mickael, une certaine froideur et une retenue. C'est pour justement éviter de faire ressentir au spectateur de la pitié face au sort de Hannah. Dans la première partie du film, c'est justifié.
En revanche lors des scènes de procès, la caméra n'arrête pas de se fixer sur le visage triste de Kate Winslet, en essayant surement de nous faire éprouver de la culpabilité. Et ça, ça m'a vraiment dérangé, étant donné ce qu'elle a fait.
D'ailleurs, le rapport entre son illétrisme et le fait qu'elle aille en prison, on le comprend, comme un acte pour effacer ce qu'elle a fait, n'est pas assez traité, je pense que c'est bien dans ces cas là de laisser une part de flou, mais ici le flou est trop grand, et cette partie n'est pas assez traitée à mon goût.
Encore ce qui est des points négatifs, la première partie se laisse très bien regarder. Et puis arrivent les scènes du procès; à partir de là le film perd grandement en intensité, de plus, il semble manquer un morceau, entre le moment du procès de Hannah, et celui où elle commence à recevoir des lettres... D'ailleurs, le fait de son analphabétisme est très mal justifié au moment du procès : certes elle a honte de l'avouer, et c'est assez touchant la façon dont c'est montré, mais que personne au tribunal ne s'en rend compte, c'est un peu gros quand même ! (il y a bien des papiers à signer...).
En résumé, un film qui aurait pu, à mon humble avis, être bien meilleur, en supprimant quelques scènes inutiles (trop nombreuses), et en améliorant le contenu de certaines.
On s'identifie pleinement au malaise de Mickael (ça c'est enfin un point positif ^^), tout en se refusant toute compassion pour Hannah (justement le problème et que c'est dur, dans le livre Hannah est présentée davantage comme quelqu'un de froid, distante).
Je pense que l'avis de certaines personnes (d'après plusieurs critiques que j'ai pu lire) a surement été faussé à cause de la performance mémorable de Kate Winslet, qui crève l'écran.
Je pense que ça ne suffit pas.
Un film irrégulier, mais avec plusieurs qualités certaines.

2 étoiles et demi sur 5 *****

10/20


Dernière édition par TarantinoPhoenix le Lun 18 Jan - 18:06, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spielberg-Williams
Admin
avatar

Messages : 2167
Date d'inscription : 15/06/2008
Age : 27
Localisation : Antony (92)

MessageSujet: Re: The Reader (Le liseur)   Mar 24 Nov - 20:16

Je ne suis pas tout à fait d'accord...
Pour ce qui est de la langue, c'est un détail technique, présent dans la majorité des films, donc ça ne me dérange pas plus que ça.
Je n'ai pour ma part ressentie aucune mièvrevrie dans le film... C'est assez juste, sans tomber dans le mélodrame exagéré.
Concernant le revirement d'attitude de la rescapée des camps, je ne considère pas qu'elle la pardonne, ni même qu'elle est partagée. D'après mes souvenirs, elle est même assez dérangée, voir choquée. Elle finit par accepter de donner l'argent à une fondation contre l'illetrisme mais ne semble en aucun cas reconsidérer son opinion à propos d'Hanna (toujours d'après mes souvenirs).
Je ne trouve pas que Fiennes joue moyennement... Evidemment, son rôle ne demande pas une telle composition que celui de Winslet, mais justement, tout en restant dans la retenue nécessaire, il arrive à être très juste là où il aurait pu paraitre fade.
Pour en venir à l'attitude de Stephen Daldry vis à vis d'Hanna, je n'ai vraiment ressenti aucune subjectivité. On filme Winslet. Normal. Elle est larmoyante. Normal. Au spectateur de se faire son avis justement! Je ne vois là aucune manipulation. Elle est stressée, dépassée par sa situation. Mais elle reste coupable et responsable de ce qu'elle a commis. Le spectateur est placé comme juge et on lui présente les différentes parties puisque si je me souviens bien, les victimes ont aussi la parole. A mon avis, ce qui t'as dérangé, c'est que tu t'es surpris à ressentir de la pitié. Mais ça c'est une réaction propre à chaque spectateur, je ne pense pas que Daldry ait cherché à nous manipuler. Pourquoi faudrait-il que tous les coupables aient des airs patibulaires et apparaissent sans aucun remord? Beaucoup de coupables, d'autant plus en temps de guerre, se retrouvent dépassés par leurs actes. Cela n'empêche qu'ils ont commis des atrocités et que l'on ne doit pas occulter cela. Mais tous les nazis n'étaient pas des Hitler en puissance...
Et justement, quand tu dis que l'on s'identifie à Michael "tout en se refusant toute compassion pour Hannah", tu admets donc bien que lui-même a sûrement ressenti une certaine compassion mêlée à une révulsion. C'est là toute la démarche de Daldry: nous mettre à la place de Michael. Avec toutes les difficultés que cela implique. A mes yeux, il ne force pas le trait, il nous met seulement en face des faits et des humains impliqués.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cinemania.forum-actif.net
TarantinoPhoenix
Admin
avatar

Messages : 624
Date d'inscription : 07/12/2008
Age : 26

MessageSujet: Re: The Reader (Le liseur)   Mar 24 Nov - 21:12

La rescapée dit qu'elle est touchée mais qu'elle ne peut quand même malgré tout pas lui pardonner...
Visiblement on a des avis tout à fais différents, c'est intéressant ^^
Je n'ai pas du tout ressenti ce film de la même manière que toi, j'ai trouvé, et je reste sur ma position, la réalisation moyenne, et l'effet escompté n'est, je pense, pas exactement celui qui était recherché.
Par contre, je ne pense pas que Daldry ait cherché à nous manipuler forcément, du moins pas directement ...
Et j'ai vraiment trouvé le rythme lent à la fin.
Fiennes n'est pas mauvais mais beaucoup trop fade je trouve.
Le film avait un potentiel énorme, pas assez exploité je pense, et des acteurs plus impliqués et inspirés que le réalisateur lui-même à mes yeux...
En définitive, un manque de profondeur, et j'ai trouvé que les scènes du procès auraient davantage dû être mises à profit pour creuser encore un peu plus les sentiments des personnages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spielberg-Williams
Admin
avatar

Messages : 2167
Date d'inscription : 15/06/2008
Age : 27
Localisation : Antony (92)

MessageSujet: Re: The Reader (Le liseur)   Mar 24 Nov - 23:01

Disons que j'ai vraiment été emballé par le film, et du coup je n'ai même pas cherché ses points faibles (ils ne m'ont donc pas sauté aux yeux). Un coup de coeur quoi!
Mais la réflexion sur le fond qu'il entraine est très intéressante...

Si je le revois (et je le reverrai!^^), je verrais si je garde mon impression de départ ou bien si je décèle quelques nuances...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cinemania.forum-actif.net
Spielberg-Williams
Admin
avatar

Messages : 2167
Date d'inscription : 15/06/2008
Age : 27
Localisation : Antony (92)

MessageSujet: Re: The Reader (Le liseur)   Lun 18 Jan - 13:17

Note rabaissée à 17/20 pour plus de cohérence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cinemania.forum-actif.net
Spielberg-Williams
Admin
avatar

Messages : 2167
Date d'inscription : 15/06/2008
Age : 27
Localisation : Antony (92)

MessageSujet: Re: The Reader (Le liseur)   Lun 12 Avr - 22:29

J'ai revu hier au soir le film de Daldry et je maintiens toutes mes remarques faites précédemment à travers ma chronique et mon échange avec TarantinoPhoenix.
Un beau film de réflexion qui justement, évite de manipuler le spectateur, tout en le plaçant en face des faits et surtout des âmes. Intelligent et soulevant de nombreux thèmes de réflexion. A ne pas manquer, vraiment. (Je concède cependant que la première partie peut paraître fade.. Wink ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cinemania.forum-actif.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The Reader (Le liseur)   

Revenir en haut Aller en bas
 
The Reader (Le liseur)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [SOFT] MOBILETAG CODE BARRE READER V3.06 : Lecteur code barre 1D/2D.. avec e-comparateur de prix [GRATUIT]
» Reader I married him (emission tv bbc)
» [REQUETE] Manila Ebook Reader
» LE LISEUR
» Un bon liseur demandé ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cinémania - le cinéma dans tous ses états :: AUTRES FILMS :: Drame-
Sauter vers: