Cinémania - le cinéma dans tous ses états

Forum sur le cinéma et son univers.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les noces rebelles (Revolutionnary Road)

Aller en bas 
AuteurMessage
Spielberg-Williams
Admin
avatar

Messages : 2167
Date d'inscription : 15/06/2008
Age : 27
Localisation : Antony (92)

MessageSujet: Les noces rebelles (Revolutionnary Road)   Sam 16 Jan - 19:16



Un film de Sam Mendes.
Avec: Kate Winslet, Leonardo DiCaprio, Michael Shannon, Kathryn Hahn, David Harbour, Kathy Bates, Richard Easton, Zoe Kazan...
Scénario: Justin Haythe.
D'après l'oeuvre de Richard Yates.
Musique: Thomas Newman.
Photo: Roger Deakins.
Production: Dreamworks.
Distribution: Paramount.
Origine: Royaume-Uni/Etats-Unis.
Durée: 2H05.
Genre: Drame.
Titre original: Revolutionnary Road
SORTI LE 21 JANVIER 2009.


SYNOPSIS:

Dans l'Amérique des années 50, Frank et April Wheeler se considèrent comme des êtres à part, des gens spéciaux, différents des autres. Ils ont toujours voulu fonder leur existence sur des idéaux élevés. Lorsqu'ils emménagent dans leur nouvelle maison sur Revolutionary Road, ils proclament fièrement leur indépendance. Jamais ils ne se conformeront à l'inertie banlieusarde qui les entoure, jamais ils ne se feront piéger par les conventions sociales.
Pourtant, malgré leur charme et leur insolence, les Wheeler deviennent exactement ce qu'ils ne voulaient pas : un homme coincé dans un emploi sans intérêt ; une ménagère qui rêve de passion et d'une existence trépidante. Une famille américaine ordinaire ayant perdu ses rêves et ses illusions.
Décidée à changer de vie, April imagine un plan audacieux pour tout recommencer, quitter leur petite routine confortable dans le Connecticut pour aller vivre à Paris...


BANDE ANNONCE:


Note: 16/20
4 étoiles sur 5: *****

"American Beauty", "Les sentiers de la perdition"... Tous les films de Mendes que j'avais déjà vu sont à mes yeux de très bons films. Celui-là confirme la tendance et laisse au passage présager un prochain James Bond alléchant, le réalisateur devant prendre les commandes de la 23e aventure de 007 à l'été prochain.
L'aventure des Wheeler est un peu plus conventionnelle et moins palpitante que les pérégrinations de James. Du moins à leurs yeux. Ils s'étaient promis d'échapper au conformisme et à la situation classique "métro-boulot-dodo" ; autrement dit avoir une vie rangée après la naissance de deux enfants. Pourtant, le destin en a décidé autrement, les Wheeler se retrouvant au coeur d'une banlieue pavillonnaire proprette du Connecticut. Un rêve: aller vivre à Paris. Une situation: la réalité et les angoisses humaines les plus complexes. La relation des Wheeler évolue ainsi au dessus d'un précipice où tout peut basculer à tout moment.
Le point majeur du film de Mendes est sans conteste l'interprétation via un duo d'acteur tout simplement bluffant. Epatant. Monumental. Leo et Kate réunis devant la caméra, douze ans après "Titanic". Et le naufrage est toujours le grand mal qui les guette. Mythiques, les deux acteurs livrent une prestation vraiment magistrale et non, je n'en rajoute pas. Du grand art.
La mise en scène de Mendes est toujours très sobre, très classique mais très soignée. Le brittannique prend son temps et veut garder le spectateur le plus longtemps possible à ses côtés. Une immersion dans les années 50 qui laisse peu de choses au hasard. Certes, le rythme patine un peu par moments mais il faut bien avouer que la contemplation de ces deux âmes humaines disséquées au grand jour est absolumment fascinante. Ames qui sont aussi confrontées à un autre couple peut-être tout aussi désespéré qu'eux et qui ne semble pas plus libre que les Wheeler, enfermé dans le modèle social étroit que la société lui a inculqué (je fais bien sûr allusion aux voisins: les Campbell).
Michael Shannon et Kathy Bates font aussi des étincelles dans des seconds-rôles très soignés et qui ne servent en aucun cas de faire-valoir aux deux protagonistes principaux. Le rôle de Shannon (un génie mathémathique un peu perturbé mentalement) est d'ailleurs très intéressant puisqu'il n'a de cesse de proposer un miroir lucide mais implacable sur la situation des Wheeler, allant constamment gratter sous le vernis pour révéler les véritables passions qui animent le couple.
Sans être un chef d'oeuvre, "Les noces rebelles" peut se targuer d'être un très bon film porté par un duo d'acteurs épatants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cinemania.forum-actif.net
Niko

avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 01/08/2008
Age : 27
Localisation : Devant un écran, me semble-il...

MessageSujet: Re: Les noces rebelles (Revolutionnary Road)   Dim 17 Jan - 1:44

J'ai trouvé que le scénario avait quelque chose d'Annouilh, à savoir l'idéalisme qui prend un douche froide face à la bêtise et la médiocrité des hommes.
Les deux acteurs sont réellement extraordinaires, et confirment leur réputation I love you
Les scènes peuvent être parfois très perturbantes, voire "chocantes", malgré l'absence de véritable violence physique. Le contraste entre ce couple, qui doit supporter le vie réelle, et celui du Titanic, romantique et idéaliste, n'en est que renforcé (et ca m'étonnerait que se soit par hasart qu'on ait choisi ces deux là...)
Un très bon film, comme tu dis ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les noces rebelles (Revolutionnary Road)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cinémania - le cinéma dans tous ses états :: AUTRES FILMS :: Drame-
Sauter vers: